Choisissez-vous

Qu’ai-je appris trop tard dans ma vie ?

bonheur
James Altucher
Ecrit par James Altucher

Chaque jour je me détruisais. C’était de la pure torture, en permanence.

Pendant des décennies, mon « moi » n’a été qu’un panachage implacable de préoccupations monétaires, de relations douloureuses, de jalousie mesquine, de crainte, de manque de reconnaissance vis-à-vis des autres.

J’ai été renvoyé de l’université, mon entreprise a coulé, professionnellement j’ai échoué, j’ai raté mon mariage, j’ai perdu une maison, puis deux.

La jalousie, toujours la jalousie. Les pleurs, toujours les pleurs. J’ai toujours voulu être quelqu’un d’autre.

J’étais obsédé par l’argent, nuit et jour. Je suivais des thérapies, non pas pour faire disparaître les angoisses, mais simplement pour savoir si j’allais avoir de l’argent.

Je consultais des mediums et des astrologues pour savoir quand j’allais gagner de l’argent.

Ils me disaient sans cesse : « L’année prochaine vous aurez de grosses rentrées d’argent. » Ou, lorsque la Chine était un sujet « d’actualité », ils disaient : « Je vois la Chine dans votre avenir. Beaucoup d’argent. »

Mais rien de tout cela ne s’est jamais produit.

Je me suis exilé à 100 km de là. Je ne suis pas sorti de chez moi pendant trois mois. J’avais le sentiment d’être mort.

Une fois, ce fut une mauvaise journée pour mes actifs en Bourse et l’exaspération totale pour moi. Quand la roue va-t-elle tourner ?

Près de chez moi, il y avait un petit îlot. Je suis entré dans l’eau, j’ai laissé l’eau me submerger, je flottais. Je voulais mourir.

J’en avais assez d’être prisonnier de ce prodigieux désir d’argent.

C’était un monstre. Cela m’obsédait en permanence, me tuait. Je voulais me noyer.

Le lendemain, je me suis dit : « Pourquoi est-ce que je continue à gagner de l’argent pour ensuite le perdre ? » Pourquoi est-ce que je continue à tomber amoureux, pour que cela finisse en… désastre ?

— Qu’est-ce qui fonctionne lorsque je gagne de l’argent ? Qu’est-ce qui ne fonctionne pas quand je perds de l’argent ?

Qu’est-ce qui fonctionne lorsque je tombe amoureux ? Qu’est-ce qui ne fonctionne pas lorsque je perds ceux que j’aime ?

Qu’est-ce qui fonctionne lorsque je suis créatif ? Qu’est-ce qui ne fonctionne pas lorsque je perds cette créativité ?

Début 2008, j’écrivais pour http://street.com. J’étais si déprimé que je ne parvenais même pas à sortir de mon lit.

Mon associé, Dan, écrivait quatre articles par jour en mon nom, de cette façon, personne ne savait que j’avais disparu du paysage.

Je devais changer. Peut-être que désir = angoisse = sentiment négatif.

Je suis devenu accro aux anti-dépresseurs, aux antipsychotiques, aux analgésiques, à l’alcool, à tout ce qui pouvait me rendre assez « stone » pour que je puisse dormir.

Je suis devenu si accro aux pires médicaments que je réduis, encore aujourd’hui, d’un quart de milligramme chaque fois.

J’ai toujours été accro et je le serai toujours.

J’ai fait un retour en arrière sur les meilleures années de ma vie, lorsque j’étais confiant, lorsque je gagnais de l’argent, lorsque j’étais assez courageux pour aimer les autres, lorsque j’avais la force de faire que les autres m’aiment.

— Qu’est-ce que je faisais qui fonctionnait ?

J’ai également fait un retour en arrière sur les années où tout n’a pas été rose : les échecs professionnels, pas d’amis, des relations avortées, des mensonges.

— Qu’est-ce que je faisais qui ne fonctionnait pas ?

Je ne possédais pas cette valeur centrale, l’intégrité, pour m’exprimer. Je n’avais pas de programme. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, et j’essaie d’intégrer tout cela dans ma vie, chaque jour.

On cherche toujours des solutions complexes pour régler des problèmes simples, mais le minimalisme et la simplicité sont toujours à privilégier.

C’est pourquoi je vais de nouveau écrire la même chose. Peut-être que je vais ajouter une ou deux petites choses.

L’ensemble de l’univers a été créé à partir d’un seul point infinitésimal.

Un nouveau départ.

LA SANTÉ PHYSIQUE – Manger, dormir, bouger

  • 8 heures de sommeil.
  • Ne pas manger de nourriture industrielle (J’essaie, j’essaie).
  • Bouger. Lors d’un récent podcast, l’auteur de « The Bad Food Bible » m’a dit la chose suivante : « Il suffit de faire 30 minutes de marche rapide par jour. »

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE – AUCUNE personne toxique

Je pourrais citer de nombreux exemples :

  • Une mauvaise expérience amoureuse peut détruire toute opportunité future et toute amitié à jamais.
  • Une seule mauvaise relation professionnelle peut détruire une société qui génère plusieurs milliards de dollars.
  • Un seul ami toxique peut être la source de mois d’angoisse et d’inquiétude. 1 000 « non » peuvent être suffisants pour trouver le bon « Oui ».

À vous qui comptez à mes yeux : « OUI ! »

LA SANTÉ CRÉATIVE

Mon adage : « rédiger dix idées par jour ». Par pour avoir une bonne idée, mais pour faire marcher la machine à idées. Une machine qui changera votre vie une fois qu’elle fonctionnera à plein régime.

Chaque jour cette machine à idées nourrit les autres aspects de ma vie. C’est un miracle.

Comment être créatif ? Je ne sais pas. Conservez un carnet de notes (je garde un bloc, comme celui des serveurs), écrivez vos idées pour la journée. Puis écrivez tout ce qui vous semble intéressant.

Pratiquez : écrivez dix nouvelles idées, dix inventions, dix choses que McDonald’s pourrait améliorer, ou bien Google, un ami à vous, ou encore votre conjoint(e).

LA SANTÉ SPIRITUELLE

J’ai horreur du terme « spirituel ». Ça fait un peu sentimental.

Mais l’essence de la spiritualité est résumée dans la phrase suivante : « Je ne peux contrôler le monde. » Et le monde est un endroit irrationnel, rempli de personnes irrationnelles. Pourtant, le bonheur existe.

Qu’est-ce que le bonheur ? Je ne sais pas. Mais voici ce que je tente de faire :

  • Trouver l’amitié et l’amour.
  • M’améliorer chaque jour dans les activités que j’adore. Même s’il s’agit d’une toute petite amélioration.
  • Rester libre. Faire plus de choix pour moi-même aujourd’hui qu’hier.

Si les autres choisissent pour moi, les résultats ne seront pas aussi bénéfiques que si je fais mes propres choix.

Les intentions des autres ne sont pas aussi bonnes pour vous que les vôtres.

1 % d’amélioration par jour

À chaque fois que j’essaie d’être performant pour quelque chose, j’essaie de m’améliorer de 1 % par jour.

Comment ?

  • Des mentors.
  • Des mentors virtuels.
  • Agir.
  • Lire.
  • Écrire.
  • Apprendre de mes échecs (ne jamais en vouloir à qui que ce soit, toujours étudier).
  • Répéter.
  • Relever de nouveaux défis. Si je veux mieux faire, je trouve les pires conditions dans lesquelles pratiquer l’activité concernée.

Mikhail Botvinik, ex champion du monde d’échecs, avait pour habitude de s’entraîner avec quelqu’un qui lui soufflait de la fumée au visage.

Est-ce qu’il s’est amélioré ? Oui.

Est-ce qu’il est mort d’un cancer ? Probablement. Mais il s’est amélioré de 1 % par jour.

MOINS

Il y a deux ans, je me suis débarrassé de tout ce que je possédais. J’ai vécu pendant deux ans dans des Airbnb.

Je commence tout doucement à me reconstruire.

Au cours de ces deux années, j’ai réussi plus de choses que jamais auparavant. Je me suis fait de nouveaux amis, des personnes géniales. J’ai rencontré quelqu’un de spécial.

Lorsque vous vous débarrassez de tout ce qui vous encombre dans la vie, de tout ce qui encombre votre esprit, vos émotions, alors le réel amour prend la place.

Le fait de vous aimer, c’est ça l’Abondance.

Du néant provient toute chose.

Ce que j’ai appris trop tard dans ma vie ?

Rien.

A propos de l'auteur

James Altucher

James Altucher

Laissez un commentaire