Cryptomonnaies

Crypto-monnaies : la Blockchain Week s’est terminée sur des nouvelles prometteuses

Blockchain Week
James Altucher
Ecrit par James Altucher

Le 17 mai, la Blockchain Week de New York – l’événement crypto le plus prestigieux de l’année – a pris fin.

Cette conférence attire des milliers d’investisseurs, de développeurs et de dirigeants, tous du secteur des crypto-monnaies. Ils se réunissent à New York pour discuter des dernières nouveautés en matière de devises numériques et de blockchain.

Historiquement, la Blockchain Week a toujours été extraordinairement haussière pour les monnaies numériques. Mais les choses ne se sont pas passées ainsi cette année. Même si les conclusions de la conférence étaient largement haussières, les marchés des cryptos ont subi un repli.

Considérant ce que nous avons appris durant la Blockchain Week, je pense que les crypto-monnaies sont désormais sous-valorisées.

Amazon souhaite mettre en place des projets blockchain

Voici quelques temps forts de l’événement :

  • Nomura, l’une des plus grandes institutions financières du Japon, a annoncé le lancement d’un service permettant de détenir des devises numériques pour ses clients.

L’incapacité des firmes à sécuriser correctement les actifs représentait jusqu’à présent l’une des barrières principales à l’investissement institutionnel dans les devises numériques. L’annonce de Nomura est donc importante : c’est la première grande banque qui prévoit de détenir des monnaies numériques pour ses clients – ce qui permettra aux investisseurs institutionnels d’accéder aux marchés des monnaies numériques.

  • CME Group, qui gère la principale bourse d’échange mondiale de marchés à terme, a annoncé cette semaine le lancement d’un indice Ethereum. Cet indice suivra le prix de l’Ethereum en combinant les données d’un certain nombre d’échanges cryptos afin d’arriver à un taux de change standard. Cette annonce représente la première étape vers le développement d’un marché des futures Ethereum.
  • La Depository Trust & Clearing Corporation (DTCC), une chambre de compensation et de règlement entre banques, a annoncé cette semaine le développement d’une solution blockchain d’ici la fin de ce trimestre. Le système devrait être lancé au premier trimestre 2019.

Cette annonce est importante, étant donné le rôle démesuré que joue la DTCC sur les marchés financiers traditionnels. Avec un système basé sur la blockchain, le produit de DTCC pourrait représenter le premier projet blockchain majeur utilisé par les plus grandes institutions financières.

  • Amazon a annoncé son partenariat avec ConsenSys, un studio de design Ethereum, afin de lisser le processus d’installation de réseaux blockchain exploitant les outils de cloud computing d’Amazon. L’entreprise avait déjà annoncé le mois dernier qu’elle fournissait désormais des outils pour les entreprises souhaitant installer des réseaux blockchain. Cette nouvelle annonce améliore donc les outils dévoilés par Amazon le mois dernier, en ajoutant de nouvelles fonctionnalités et de la simplicité pour les entreprises souhaitant mettre en place des projets blockchain.

Consensus, un événement au cœur de l’événement

Mais les nouvelles les plus importantes avaient trait au Consensus – l’événement principal de la Blockchain Week, organisé par le media crypto Coindesk.

Le Consensus 2018 était 2,5x plus grand et plus divers

Le premier Consensus s’est tenu en 2015 avec moins de 500 participants. Cette année, ils étaient plus de 8 000. En 2017, 15% des gens étaient extérieurs aux États-Unis ; cette année, ils représentaient pas moins de 50% des participants.

Pourquoi est-ce important ?

Cette augmentation montre que la blockchain est de plus en plus reconnue. Non seulement les gens la connaissent mieux mais ils sont prêts à voyager loin, et à grands frais, pour discuter des crypto-monnaies.

Même si les cryptos ne sont pas encore grand public, elles sont prêtes à passer à l’étape supérieure.

Bon nombre des interventions de la conférence mentionnaient que 2017 avait été une année charnière en termes de croissance du marché et d’implication des investisseurs, tout en notant qu’« il est encore tôt ».

Cette augmentation du public international démontre la motivation des crypto-investisseurs : certains sont venus d’aussi loin que la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Chine. Quelqu’un a même inscrit « Antarctique » comme pays de résidence.

De toute évidence, l’influence des crypto-monnaies s’est étendue au monde entier. Ce qui signifie qu’il n’est plus possible pour un pays ou un organisme de régulation isolé d’y mettre complètement fin.

Beaucoup de projets crypto échoueront, mais les crypto-monnaies elles-mêmes sont bel et bien faites pour durer. Et plus ce genre d’événement se multipliera, plus nous pouvons être confiants dans cette affirmation.

La diversité n’était pas seulement géographique

On trouvait des participants de tous les niveaux et de tous les secteurs. Des étudiants, des investisseurs crypto à plein temps, des consultants, des startups, des entreprises, des agences de réglementation et des personnes de l’industrie financière.

Parmi les grandes entreprises, on comptait aussi bien de nouveaux venus que des sociétés déjà établies dans le secteur des crypto-monnaies.

IBM, Hewlett Packard, Deloitte et Federal Express – autant de leaders dans les solutions blockchain pour les entreprises – sont intervenus lors de débats et ont présenté des produits et des démonstrations.

Pourquoi est-ce important ?

L’adoption généralisée des cryptos se fera par le biais des grandes entreprises. Elles ont les fonds nécessaires pour la recherche et le développement produit.

Elles forment également des consortiums pour étudier les meilleures pratiques : c’est le signe que l’adoption à grande échelle est en train de se faire.

Ces nouveautés ne nous concerneront pas toutes directement. Nous ne pourrons pas investir ou utiliser directement la blockchain privée d’une entreprise, par exemple ; mais nous pourrons peut-être investir dans sa monnaie. Ou bien ces entreprises pourraient contribuer par du codage et autres innovations qui profiteront à tout le monde.

Cela fera naître des opportunités. Cela rendra également les crypto-monnaies plus grand public.

Certaines célébrités étaient aux abonnés absents

Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum, n’a notamment pas participé à Consensus. Il a déclaré qu’il boycotterait l’événement à cause de la manière dont Coindesk a traité l’Ethereum au début de l’année – un traitement « irresponsable » selon lui.

D’autres personnes importantes du secteur des crypto-monnaies étaient absentes aussi.
 
Pourquoi est-ce important ?

Cela démontre que Consensus a atteint la masse critique. Une nouvelle catégorie d’investisseurs émerge.

Plusieurs spécialistes cryptos ont noté que de nombreux discours et débats étaient de niveau élémentaire. Il y a même eu des ateliers d’initiation pour les nouveaux arrivants sur le marché.

Plus il y a de nouveaux investisseurs cryptos, toutefois, plus cela profite aux monnaies.

Les marchés sont toujours en petite forme

Jusqu’à présent, les marchés ont connu un pic durant chaque édition du Consensus. Pas cette année.

Il y a bien eu un moment, mardi 15 mai, où le Bitcoin a atteint 8 700 $ et où les marchés ont semblé se remettre. Mais cela a déclenché une vague de ventes. Le 16 mai, le Bitcoin était retourné dans son canal à 8 200 $-8 300 $.

Pourquoi est-ce important ?

La plupart des gens attendaient une occasion de prendre des gains cette semaine, mais en ce qui nous concerne, le marché nous a fourni des opportunités d’achat.

Il est important de se rappeler que l’investissement en crypto-monnaies exige de la patience. De nombreux investisseurs crypto ne le comprennent pas et s’attendent à devenir riches du jour au lendemain. Nous sommes plus futés que cela. Nous recherchons les profits à deux chiffres qui s’accumulent progressivement.

Les annonces faites durant la Blockchain Week représentent les progrès bien réels d’un secteur qui se développe rapidement.

Et d’après mon expérience, lorsque les marchés chutent suite à des nouvelles positives… le moment est idéal pour acheter. Pour en savoir plus…

A propos de l'auteur

James Altucher

James Altucher

Laissez un commentaire