Choisissez-vous Motivation

Le pouvoir de la solitude

solitude
James Altucher
Ecrit par James Altucher

Tout le monde aime le titre à succès de David Bowie, Starman.

« Un homme-étoile attend dans le ciel, il aimerait nous rencontrer, mais il a peur de nous faire perdre la tête. »

Mais la chanson ne se contente pas d’évoquer un homme-étoile.

Elle raconte également la solitude de deux garçons. Au début de la chanson, il est tard et un garçon écoute de la musique. Il est seul. Il pense qu’il y a quelque chose au dehors.

Soudain il entend un bruit assourdissant.

Alors il appelle un ami, probablement quelqu’un qui se sent tout aussi seul que lui à cette heure tardive.

« Je devais téléphoner à quelqu’un, alors j’ai décidé que ce serait toi. »

David Bowie se sentait seul, banni par les rock stars qui l’avaient précédé (les Beatles, les Rolling Stones). Sa personnalité sexuelle était ambiguë. À l’époque, on ne savait pas bien (même lui) si c’était un bon musicien.

Et puis il y a eu Starman. La chanson a changé sa vie, VOTRE vie et MA vie.

Il voulait entrer en relation avec des personnes telles que lui. Il se sentait seul. Il voulait que son art, son expression touchent quelqu’un. Et finalement il a touché le monde entier.

Je me sentais comme ce petit garçon. J’attendais qu’un homme mystérieux vienne de l’espace et change ma vie. « Il sait que cela en vaut la peine. »

Je voulais que quelqu’un m’appelle. « Cela venait de loin. Vous l’avez entendu vous aussi. »

J’ai toujours peur de la solitude. Souvent, lorsque je suis seul, je sors et j’essaie de faire des rencontres, ou j’appelle un ami, ou je me force à aller à une fête même si je n’en ai pas envie.

Mais lorsque je me sens seul et que j’utilise le pouvoir de la solitude, il m’arrive souvent le meilleur. Je garde toujours ça en mémoire, même dans les pires moments de solitude.

Créativité

Cet art qui transforme l’apaisement en plénitude de l’âme et qui permet la création artistique.

Introspection

Plutôt que de vous voir à travers les yeux des autres (une addiction extrême pour moi), forcez-vous à regarder votre âme et confrontez-vous à ce que vous voyez.

J’ai toujours peur de ce que je vais trouver. Mais, une fois que j’ai trouvé, je suis toujours satisfait.

Énergie

Lorsqu’elles sont seules, les personnes introverties sont boostées. Personne n’est véritablement introverti ou extraverti. J’ai tendance à me tourner vers l’introversion.

J’aime être parmi d’autres personnes, mais je me régénère lorsque je suis seul.

Et si je suis seul toute une journée, c’est comme si j’avais récupéré tous mes super-pouvoirs.

Intelligence

Lorsque je suis seul, je suis plus discipliné. Je lis, j’écris, j’essaie d’apprendre des choses. Lorsque je sors de périodes de solitude, j’ai des connaissances que je n’aurais jamais eues si je n’avais pas été seul.

Un espion

Parfois, lorsque je suis seul, je sors. J’observe les autres. Parfois je vois quelqu’un d’intéressant, alors je suis cette personne dans le métro, je m’arrête à la même station qu’elle, je la suis aussi loin que je peux.

Nous passons tellement de temps à vivre bercés des illusions de notre propre vie que nous oublions la beauté et les connaissances contenues dans les sept milliards d’autres vies sur cette planète.

Être capable de surprendre une conversation, de voir une chose normalement cachée par les autres, de parler à un étranger, c’est nous ouvrir à un nouveau monde générateur de connaissances.

Dans mon esprit, j’ai dix ans, je suis curieux, je suis un espion.

Tristesse

Lorsque mon père est décédé, j’ai ressenti une infinie tristesse. C’était comme si un trou noir s’était ouvert sous mes pieds, comme s’il avait tout avalé.

J’ai appris à vivre avec cet espace béant. J’ai fait un retour en arrière, je me suis replongé dans mes souvenirs personnels comme je ne l’avais jamais fait.

Je passe encore devant le bâtiment dans lequel était son bureau, celui où je passais du temps lorsque j’étais enfant, et je ressens cette douleur, ce manque ; mon père n’est plus là.

Mais il m’a beaucoup appris. Il vit en moi. Cette tristesse ne me quitte jamais, où que j’aille et quelle que soit la situation.

Quelle que soit la personne avec qui vous êtes, la tristesse vient s’ajouter au manque. Mes amis me manquent dès que je les quitte.

Sans cette solitude, je ne serais pas humain.

Cette solitude me permet de mieux traiter les personnes qui font partie de ma vie, de savoir que l’amour n’est pas infini, de le traiter avec le respect dû à toute chose rare et ancienne.

_______________

David Bowie vivait juste en face de chez moi. L’un de ses bureaux se trouvait dans le bâtiment où je travaillais.

Une fois, j’ai pris l’ascenseur de ce bâtiment et j’ai entendu une voix, on aurait dit du velours. J’ai regardé. C’était David Bowie. Il était réellement différent. Mais c’était bien lui.

Un matin, je me suis rendu à son appartement, c’était sept mois après sa mort.

J’ai pris une photo. Devant son appartement, on peut encore voir les multiples messages de personnes à qui il manque. Leur homme-étoile leur manque. L’ami avec lequel ils ont grandi leur manque.

Puis j’ai écrit cet article.

« Je devais téléphoner à quelqu’un, alors j’ai décidé que ce serait toi. »

A propos de l'auteur

James Altucher

James Altucher

Laissez un commentaire