Choisissez-vous Entreprendre

Tout commence ici !

réussite entreprendre
James Altucher
Ecrit par James Altucher

Je suis James Altucher.

Je suis entrepreneur et business-angel. Aux échecs, on m’a décerné le titre de Maître. Je suis l’auteur du livre Choose Yourself [Choisissez Vous, en français], un best-seller du Wall Street Journal, de Reinvent Yourself (Réinventez-vous, disponible ici en français) ; en fait, j’ai écrit plus d’une vingtaine de livres.

J’ai aussi crée 20 sociétés, dont 17 ont fait faillite. Mais j’ai énormément appris en chemin.

Si vous vous êtes déjà retrouvé coincé à faire un travail que vous détestiez, à vivre dans une maison au-dessus de vos moyens, à déprimer, etc. – je veux et je peux vous aider.

Pourquoi ? Parce que je sais. Parce que cela m’est arrivé. Et parce que je veux vous raconter comment je me suis libéré, pour que vous aussi, vous puissiez vous libérer à votre tour.

Il y a plusieurs années, j’ai pensé que j’étais au sommet de la réussite. Comme j’avais gagné énormément d’argent, je me suis acheté le plus vaste appartement de New York. Il me fallait une échelle pour atteindre mes bandes dessinées. Je prenais l’hélicoptère pour aller à Atlantic City et je jouais au casino 48 heures d’affilée, complètement ivre.

Je n’avais jamais possédé autant d’argent auparavant. J’avais tout ce que j’avais imaginé pouvoir désirer.

Et puis j’ai tout perdu. (C’est une longue histoire, je vous la raconterai plus tard).

Il fut un temps où je perdais un million de dollars par semaine… En quelques mois à peine, mon compte en banque est passé de 15 M$ à 143 $. En plus, j’étais en plein divorce. J’ai dû vendre mon appartement. Je n’avais aucun endroit où habiter, pas de travail, et aucun ami vers qui me tourner.

Je n’avais rien. J’ai sombré dans une horrible dépression. La plupart du temps, je n’arrivais pas à me secouer.

Et puis j’ai commencé à me rendre compte de quelque chose : la réussite, dans le monde d’aujourd’hui, ne survient QUE si vous vous prenez en main. Si vous vous prenez en main pour être heureux, et pour être libre. Car si vous ne vous prenez pas en main, quelqu’un d’autre s’en chargera, et ce sera moins agréable. C’est ainsi que m’est venu le mantra Choose Yourself — Choisissez Vous.

Et lorsque j’ai commencé à le comprendre, peu à peu, j’ai commencé à me secouer.

C’était il y a de nombreuses années, et beaucoup de choses se sont passées depuis.

A présent, je fais chaque jour ce que j’adore. J’écris des livres qui ont du sens pour moi, et je partage mes réflexions sur mon blog. J’arrive à interviewer des gens incroyables sur mon podcast The James Altucher Show, classé au Top 10 des podcasts. J’écris des articles sur les sites du Wall Street Journal, de Yahoo! Finance et de Business Insider.

Et tout cela s’inscrit dans le cadre de ma plus belle mission : aider les autres à se prendre en main, eux aussi.

A présent, j’aimerais vous parler des valeurs qui me tiennent à cœur, celles qui m’ont aidé à m’en sortir, à m’améliorer et qui vous aideront, vous aussi, à avoir la vie dont vous rêvez.

Choisissez-vous

« Choisissez-vous », cela signifie…  ce que vous voulez.

Pour moi, c’était me libérer du travail en entreprise, ne plus avoir affaire à des responsables qui me détestaient… pouvoir me séparer de maisons qui m’obligeaient à rester au même endroit, et de possessions qui m’enfermaient dans une cage.

C’est me créer un filet de sécurité, face à un avenir incertain. Et cela signifie, pour moi, m’améliorer, de 1% tous les jours, dans chaque domaine de mon existence.

Pour vous, il s’agit peut-être de trouver du temps, ou de créer des ressources, tout en vivant votre passion. Ou peut-être de vous faire un nom dans un métier que vous appréciez, de gagner plus d’argent. De vous libérer. Ou bien de ne plus vous contenter d’avoir une seule source de revenus qui ne vous satisfait pas. Ou peut-être que cela signifie simplement être plus en forme : mentalement, physiquement et spirituellement.

En fin de compte, il s’agit d’approfondir et d’explorer ce que signifie « être humain », pour arriver à vous épanouir dans un monde de plus en plus complexe.

C’est ce qui nous donne tant de fil à retordre :  cet espace situé sous les factures, les relations sociales, les maladies. C’est avec tout ça que les gens se débattent. C’est ce qui se cache sous la paperasse, les relations avec les autres, les maladies, qui doit guider notre quête de bien-être.

Vous devez ouvrir votre propre cage.

Et vous offrir la liberté « de vous choisir ». Je vais vous raconter comment j’y suis arrivé…

« Entre-ployé »

Être un « entre-ployé » [NDR : contraction d’entrepreneur/employé], c’est adopter l’état d’esprit d’un entrepreneur et l’appliquer à votre emploi actuel. Vous avez la maîtrise des personnes à qui vous rendez compte, vous contrôlez ce que vous faites, ce que vous créez.

Quand je travaillais chez HBO, j’ai trouvé une nouvelle idée d’émission. J’ai « vendu » cette idée et en ai fait mon propre concept. J’interviewais des prostituées, des sans-abris, des couples épanouis, des couples ivres… En somme, toutes les personnes que je pouvais dénicher à 3 heures du matin. à l’époque, j’aimais mon travail :  je ne l’aurais quitté pour rien au monde ! Mais je voulais travailler à ma façon.

Bref, si vous détestez votre travail, en général, je conseille de démissionner. Je vais vous dire pourquoi, et c’est d’ailleurs l’un des sujets sur lesquels j’écris constamment. Mais il se résume ainsi : quand vous travaillez en entreprise, votre destin est entre les mains de quelqu’un d’autre.

Si vous n’êtes pas prêt à quitter votre travail, je vais vous expliquer comment RELIER votre réussite financière (ou tout autre type de réussite) à la réussite de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. Si vous comprenez comment on fait, alors vous pouvez conserver votre emploi et le voir évoluer.

L’idée est d’occuper un poste où vous faites quelque chose qui serait impossible ailleurs. Et cet emploi vous permet de faire quelque chose que vous ne pourriez pas faire ailleurs.

C’est ça, être un entre-ployé.

La « Machine à idée »

Une machine à idées, voilà ce que vous devenez quand vous êtes à deux doigts de vous suicider. Oui. On se transforme en machine à idées quand on est à deux doigts de se suicider. C’est du moins mon expérience.

C’est ce qui m’est arrivé.

Quand la vie vous braque un pistolet sur la tempe, soit vous trouvez une solution, soit vous mourez. Je vivais dos au mur et mon assurance-vie était le pistolet. J’avais raté ma vie et je pensais que je serais plus utile à mes enfants une fois mort que vivant.

Je n’avais pas le choix : soit je trouvais de bonnes idées pour reconstruire la vie que j’avais détruite, soit je me suicidais pour que mes enfants puissent hériter de quelque chose.

Le fait de devenir une machine à idées m’a sauvé la vie. Depuis que je suis devenu une machine à idées, ma vie change à 100% tous les six mois.

Pour le meilleur.

Vous devenez une machine à idées en faisant travailler votre muscle du cerveau, en le faisant transpirer, en cherchant activement des idées. J’y parviens en notant dix idées par jour. Ce ne sont pas nécessairement d’excellentes idées. En fait, la plupart d’entre elles sont mauvaises. Vous ne les regarderez probablement plus jamais. Mais si vous faites cet exercice assez régulièrement, votre cerveau commence à prendre l’habitude de générer de nouvelles idées, jusqu’au jour où l’une d’entre elles est bonne. Puis une autre. Et ainsi de suite.

L’entraînement quotidien

C’est grâce à un entraînement quotidien que j’ai réussi à redresser la barre et à me ressaisir. Au début, j’ai décidé de m’améliorer de 1% chaque jour dans quatre domaines de ma vie :

Physique – être en forme. Pratiquer une activité sportive. Vous ne pouvez pas être heureux si vous êtes malade.

Mental – Noter des idées chaque jour. Je note tellement d’idées que cela me donne mal à la tête d’en trouver une de plus. Puis j’essaie d’en écrire cinq de plus. Certaines sont bonnes, d’autres sont mauvaises. Le cerveau, ce « muscle à idées », est comme n’importe quel autre muscle : il s’atrophie en quelques jours si vous ne l’utilisez pas.

D’ailleurs, j’ai beaucoup lu sur le sujet « comment devenir une machine à idées » avant d’en être convaincu.

Avant d’être vraiment convaincu, il m’a fallu des mois de lectures consacrées à ce sujet : « devenir une machine à idées ».

Spirituel – être reconnaissant chaque jour. Je pense que la plupart des gens n’aiment pas le mot « spirituel ». Ils pensent que cela veut dire « Dieu ». Ou « religion ». Mais ce n’est pas le cas. Personnellement, j’ai l’impression d’avoir une activité spirituelle lorsque je fais l’une des choses suivantes : prier, méditer, être reconnaissant, pardonner, étudier.

Au cœur de tout problème difficile se nichent les minuscules graines de gratitude, susceptibles de s’épanouir et de générer du bonheur dans votre vie. Trois graines, ça va. Dix graines, c’est mieux. 100 graines, cela change votre existence.

Émotionnel – Entourez-vous de personnes que vous aimez et qui vous aiment. Si une personne est un fardeau pour moi, je la raye de ma vie. Si elle me remonte le moral, je me rapproche d’elle. 

Je passais mon temps entouré de personnes qui étaient mauvaises pour moi.

Comment savoir si quelqu’un est mauvais pour vous ?

J’ai une checklist.

Alors même si une personne correspondant à la description est assise à votre table à cet instant précis, levez-vous et allez vous asseoir ailleurs. Faites-moi confiance. Les gens vous montrent rapidement qui ils sont.

Un mot pour finir

Ces décisions que j’ai prises sont à la base de ma démarche « Choisissez-vous » dont je vous parlerai régulièrement. Mais dans Investissements Personnels, je vous livrerai également mes analyses des marchés financiers, des crypto-monnaies, mes conseils pour entreprendre, pour réussir…

Un contenu riche et précieux vous attend chaque semaine et je suis vraiment ravi de vous retrouver ici. C’est la première fois que j’ai la chance d’écrire, d’échanger et de conseiller des lecteurs francophones !

On se retrouve très vite.

James Altucher

[NDLR : Nous avons réservé pour vous un exemplaire du livre le plus important de France. Il s’agit de Réinventez-vous, de James Altucher. Pour en savoir plus, c’est ici…]

 

A propos de l'auteur

James Altucher

James Altucher

Laissez un commentaire