L’énorme faille des retraits plafonnés à 1 000 € !

[Publi-reportage]

C’est le genre de faille dont le gouvernement est plus que coutumier.

On se souvient des régulations intentées contre le téléchargement illégal de contenu – vidéos, musique, jeux vidéo, etc. – sur internet, avec les fameuses lois Hadopi 1 et Hadopi 2…

Le Figaro nous apprend que le nombre d’utilisateurs de plateformes illégales est désormais stable à 10 millions par mois, alors qu’il avait fortement progressé dans les années post-Hadopi.

C’est ce qu’on appelle une mesure contre-productive.

Et bien c’est exactement la même chose qui va se passer avec la nouvelle réglementation visant à limiter à 1 000 euros les paiements en espèces et en monnaies électroniques…

Encore une faille énorme que le gouvernement n’a pas vu venir… et qui va sans nulle doute faire progresser un genre de pratique encore un peu à la marge, comme jamais auparavant.

Cette pratique, c’est d’utiliser un « compte bancaire souterrain ».

Ce genre de comptes présente plusieurs avantages de taille :

  • Ils sont hors du système bancaire.
  • Ils n’ont pas de minimum d’ouverture de compte.
  • Ils sont parfaitement anonymes.
  • Ils sont parfaitement hors d’accès de l’Etat.
  • Ils ne sont pas réservés aux plus riches.

Et ce n’est pas tout : ils ne sont pas considérés au sens de la loi comme des monnaies électroniques et ne sont donc pas soumis aux limites de paiements à 1 000 euros comme les espèces.

[Note de l’éditeur : Découvrez dans un Rapport spécial gratuit comment ouvrir et profiter de tous les avantages de votre « compte bancaire souterrain » : il suffit de cliquer ici…]

Le 1er septembre 2015, date à laquelle les paiements en espèces et en monnaies électroniques seront officiellement interdits au-delà de 1000 euros, devrait faire l’effet d’un pétard mouillé.

Mais pas pour tout le monde…

Si les téléchargements de contenus illégaux ont marqué une accélération après la mesure du gouvernement, les ouvertures de « comptes souterrains » pourraient exploser à la hausse.

Et pour cause : ils sont 100% légaux.

Ce n’est pas tout…

Ces « comptes bancaires souterrains » émergent alors que le gouvernement impose de nouvelles lois restrictives… et que le taux du livret A a connu une baisse historique en aout 2015.

Quand on sait qu’un compte bancaire souterrain a déjà permis à certains utilisateurs de multiplier leur placement par 12… et qu’on compare ce retour sur investissement au 0,5% du livret A…

On peut s’attendre à des transferts massifs vers les « comptes souterrains »…

[Note de l’éditeur : Découvrez dans un Rapport spécial gratuit comment ouvrir et profiter de tous les avantages de votre « compte bancaire souterrain » : il suffit de cliquer ici…]

Depuis la dernière crise financière, la défiance des Français envers les banques s’est intensifiée. Les gens en ont marre de payer des frais, et de n’avoir en retour aucun services dignes de ce nom.

Le monde est en train de changer, et le nouveau « système souterrain » en est la manifestation la plus claire. De nombreuses enseignes sont en train de se moderniser et d’utiliser ce système.

Selon une récente étude du cabinet d’analyse Juniper Research, le nombre d’utilisateurs devrait passer de 1,3 millions l’an passé, à 4,7 millions d’ici 2019.

Le volume moyen des transactions a pris 50% depuis mars 2014… c’est énorme.

Tout le monde s’y intéresse : la Banque d’Angleterre… le Nasdaq… pour n’en citer que deux… et même les supermarchés Monoprix ont envisagé d’accepter les paiements d’ici la fin de l’année !

Les distributeurs fleurissent un peu partout en France, en Belgique, en Suisse… et dans le monde.

Il semble que nous soyons à un tournant majeur… prendrez-vous le virage dans le sens de vos intérêts ou bien attendrez-vous l’effondrement du système bancaire ? C’est à vous de voir…

Si vous souhaitez réellement profiter de cette opportunité au meilleur moment, n’attendez pas le 1er septembre 2015 :

Les ouvertures de comptes pourraient se multiplier… et les retours sur investissement revenir à des niveaux spectaculaires, voire historiques.

[Note de l’éditeur : Découvrez dans un Rapport spécial gratuit comment ouvrir et profiter de tous les avantages de votre « compte bancaire souterrain » : il suffit de cliquer ici…]

Inscrivez-vous gratuitement à Investissements Personnels