Choisissez-vous Economie et marchés financiers

L’antisèche ultime pour investir (3/3)

gestion argent
James Altucher
Ecrit par James Altucher

Mercredi, j’avais poursuivi cette antisèche pour investir en m’intéressant notamment aux valeurs que l’on devrait garder dans son portefeuille puis en répondant à certaines questions à propos des métaux et des fonds communs de placement.

Aujourd’hui, je vais conclure en abordant l’immobilier et en adoptant une vision très pragmatique de la gestion de l’argent. Mais pour commencer, voyons quelles sont les tendances auxquelles nous devrions être particulièrement attentifs dans le cadre de nos investissements.

L) Quelles sont les bonnes tendances démographiques et économiques ?

  • Internet. Oui, le secteur est encore en croissance.
  • Le départ en retraite des baby boomers. Ils ont besoin d’installations spéciales dans lesquelles vivre. Ils ont besoin de meilleurs diagnostics et traitements du cancer.
  • L’énergie. Plus nous serons nombreux sur Terre, plus nous consommerons d’énergie. Cherchez les sources d’énergie qui sont rentables et qui n’ont pas besoin des subventions publiques. Lorsque vous dépendez de l’Etat, vous vous exposez à de potentiels problèmes.
  • L’intérim. Toutes les entreprises virent des gens pour les remplacer par des intérimaires.
  • Les batteries. Si vous trouvez le moyen d’investir dans le lithium, foncez.
  • Etc, etc. Sentez-vous libre de nous en envoyer d’autres par mail. Je prévois d’en aborder d’autres dans Investissements Personnels.

M) L’immobilier est-il un bon investissement ?

Personne ne sera d’accord avec moi sur ce point mais ma réponse est catégorique : NON !

L’immobilier présente toutes les caractéristiques d’un investissement horrible :

a) Des couches supplémentaires constantes de frais et de taxes qui ne disparaissent jamais (entretien, impôt foncier, etc. qui augmentent tous avec l’inflation).

b) Généralement l’immobilier représente un pourcentage trop élevé du portefeuille d’investissement. Rien que l’acompte finit par être la plus grande dépense de toute une vie.

c) Généralement, il s’accompagne d’un fort endettement.

Si vous pouvez éviter les points a), b) et c) et que vous ne vous préoccupez pas du coût d’opportunité sur la période requise pour entretenir votre maison, alors allez-y. Sinon, louez et utilisez l’argent que vous avez économisé pour d’autres investissements qui seront moins stressants et rapporteront plus.

C’est un fait, l’immobilier a rapporté 0,2% par an au cours des 100 dernières années.

N) Si je n’ai pas d’immobilier et seulement 30% de mon portefeuille en actions, alors que faire avec le reste de mon argent ?

Pourquoi êtes-vous si pressé d’investir la totalité de votre argent ? Relax ! Y’a pas le feu au lac !

On dit que « le cash est roi » pour une bonne raison. Je dirais même « le cash est reine » parce qu’aux échecs, le roi n’est qu’un homme de paille et que la reine est la pièce qui a le plus de valeur.

Le cash est une très bonne chose à posséder. Avec, on peut acheter tous ses besoins essentiels.

Vous pouvez dormir la nuit en sachant qu’il y a du cash à la banque.

J’adore vivre une vie sans stress. En repensant à ces quinze dernières années, les fois où j’ai été le plus stressé ont été quand j’avais beaucoup investi ; et les fois où j’étais le moins stressé étaient lorsque j’avais du cash à la banque.

Avec du cash à la banque, vous pouvez investir dans vous-même.

O) Que signifie « investir dans soi-même » ?

  • Il n’en coûte pratiquement rien de créer sa propre entreprise. Trouvez ce dont les gens ont besoin et commencez à poster l’info dans un blog. Puis vendez vos services sur le blog. Ou écrivez 1000 petits livres sur divers sujets et publiez-les sur Amazon. Vous pouvez faire cela à côté, tout en continuant à apprendre et en ayant un emploi à temps plein. Enfin, lorsque vous serez prêt, vous pourrez passer à vos autres sources de revenus passifs. Remarque : cela demande beaucoup de travail de trouver un revenu « passif » mais lorsque cela arrive, cela en vaut la peine. Ce ne sont là que quelques idées. Il y en a beaucoup d’autres.
  • Investissez dans les expériences plutôt que dans les possessions. Trouvez quelles expériences intéressantes et uniques vous pouvez vivre ou dans quels endroits vous pouvez aller (mais ce ne sont pas nécessairement des lieux). Les expériences rapportent des dividendes bien plus élevés qu’un posté télé supplémentaire ou une plus belle voiture.
  • Les livres. Lire est de loin le meilleur retour sur investissement. Vous devrez vivre votre vie entière avant de la connaître. Mais en lisant, vous pouvez connaître la vie de milliers de personnes pratiquement gratuitement. Quel rendement exceptionnel !

Non. Essayez plutôt de gagner plus, c’est plus facile que d’économiser. A chaque fois que j’ai essayé d’économiser, j’ai fini par dépenser plus. Je ne sais pas pourquoi. Je suis horriblement dépensier, c’est probablement pour ça que j’ai fait tant de fois faillite.

Il vaut mieux gagner plus via plusieurs sources de revenus. Ainsi, vous n’aurez pas à vous inquiéter d’être ruiné. Et puis économiser viendra naturellement, à mesure que vous gagnerez plus d’argent.

N’oubliez pas qu’un salaire ne vous fera jamais gagner de l’argent. Après les impôts, le train-train quotidien, la fatigue, le sentiment de détester votre boulot et puis l’inflation et puis de nouvelles dépenses (les enfants), vous ne serez jamais capable d’économiser. Economiser sur le petit café au comptoir le matin ne vous rendra pas millionnaire, c’est un fait.

Je le répète : « Essayez de gagner plus d’argent. » Je sais que ce n’est pas si facile. Mais sur le long terme, si vous maintenez votre objectif pour trouver d’autres moyens de gagner plus, alors vous y parviendrez.

(Remarque : Chaque mois Yann Boutaric vous propose divers moyens de trouver différentes sources de revenus dans les Dossiers d’Altucher).

Q) Que faire d’autre avec mon argent ?

Laissez tomber.

L’argent n’est qu’un effet secondaire de la santé.

Je parle beaucoup de la pratique quotidienne que j’ai mise en place alors que j’étais au plus bas.

Je sais aujourd’hui, des années plus tard, qu’elle a fonctionné pour moi. J’ai commencé à la pratiquer alors que j’étais complètement ruiné, seul, en colère, déprimé et suicidaire.

Comme vous le voyez, je ne suis pas parti d’une situation très confortable.

Voilà ce qu’il faut faire : rester en bonne santé physique (bien dormir, se nourrir correctement, faire de l’exercice). Etre entouré de gens bons qui vous aiment et vous respectent et que vous aimez et que vous respectez. Et être reconnaissant chaque jour.

Chaque jour (ou tout au long de la journée), trouvez de nouvelles raisons d’être reconnaissant.

Enfin, écrivez entre dix et vingt mauvaises idées par jour. Ou de bonnes idées. Peu importe. Après avoir exercé mon muscle à idées pendant six mois, je me suis senti comme une machine à idées. C’était comme un super pouvoir qui ne s’arrêtait jamais.

L’argent et l’abondance dans votre vie sont un effet secondaire naturel de ce qui est décrit plus haut. Je le sais parce que je l’ai vécu moi-même. Et aujourd’hui je peux vous dire que, d’après les lettres que je reçois, cela fonctionne aussi pour les autres.

R) Que pourrai-je en tirer ?

Je ne sais pas. Avant, j’écrivais à propos d’argent parce que je voulais attirer des investisseurs dans mon hedge fund, ou parce que je voulais vendre mes livres ou être invité pour donner des conférences. Aujourd’hui tout cela ne m’intéresse plus.

Aujourd’hui je déteste écrire à propos de finance. Parce que je ne veux pas être comme les autres connards.

Mais je m’inquiète que, dans un monde où l’incertitude économique ne cesse de croître, de plus en plus de gens se retrouvent « coincés » ; on leur ment et ils ont peur de ce qui est en train d’arriver.

La plupart des gens vont penser que je donne de mauvais conseils. Très bien. J’essaie juste d’éviter de faire des conneries et j’espère que c’est votre cas également.

Je connais trop de gens nerveux et déprimés.

Il n’y a rien d’autre à savoir à propos de l’investissement. Si votre banque essaie de vous donner des conseils, répondez-lui aimablement que vous n’êtes pas intéressé.

Si elle veut placer votre argent dans un compte d’épargne, même si elle vous explique que « vous pourrez ainsi toucher des intérêts », déclinez poliment. Il y a une raison pour laquelle elle vous demande de faire cela, je ne sais pas laquelle, mais ce n’est pas bon pour vous.

Vous ne deviendrez pas riche en investissant votre argent mais vous pouvez remporter de jolies petites sommes. Si vous combinez ceci avec un investissement dans vous-même, vous deviendrez riche.

Mais uniquement si vous gardez à l’esprit que la richesse financière est un effet secondaire d’une richesse intérieure réelle.

Ceci est l’investissement le plus puissant que vous pouvez faire.

On peut toujours regagner de l’argent lorsqu’on en a perdu.

Mais un moment de stress et d’angoisse, on ne peut jamais le rattraper.

Investir dans le futur ne ramènera jamais le passé.

Le bonheur de pouvoir s’asseoir sans avoir un million de pensées stressantes qui tournent dans votre cerveau, de pouvoir apprécier tout ce qui se trouve autour de vous, c’est important.

La plupart des gens pensent qu’ils doivent dire « merci » au monde.

Mais le monde vous dit sans cesse « merci » d’être vivant, de créer de nouvelles choses, de nouvelles énergies, de nouvelles expériences.

Chaque jour donnez au monde au moins une raison supplémentaire de vous murmurer « merci ».

Si vous pouvez entendre ce murmure, tout le reste, chaque cadeau dans la vie, devient envisageable. Vous l’avez mérité.

Alors prenez-le.

James Altucher

A propos de l'auteur

James Altucher

James Altucher

Laissez un commentaire